lundi 19 octobre 2009

Cuisiner aux testostérones


(Curtis Stone)

Ce soir, je suis allé au lancement du nouveau livre de recettes Entre cuisine et Bambini de Stefano Faita, père de famille dévoué et sex-symbol de la cuisine italienne.

(Stefano Faita)

La semaine dernière, je vous parlais du restaurant Roméo de Bob le chef, maître de l'anarchie culinaire, fier défendant de la «palette drette» et chef cuisinier underground de l'heure.

(Bob le chef)

Dans La Presse ce weekend, on nous présentait Le Cuisinier rebelle Antoine Sicotte... le chef-cuisinier rockeur et papa cool aux multiples tattoos.

(Antoine Sicotte)

Et tandis que Jamie Olivier (précurseur anglais du mouvement) et Curtis Stone (Take home chef) pourraient aussi bien faire de la publicité de sous-vêtements pour homme, Louis-François Marcotte publie un livre nommé Sexy cuisiner pour deux.

(Louis-François Marcotte)

On ne se le cachera pas, on aime ça les filles voir un homme sexy dans la cuisine. Après tout, la bouffe et le sex ont toujours été intimement reliés. Kim Basinger nous l'a prouvé dans le film 9 1/2 Weeks...

Il y a définitivement une tendance qui se dessine à l'horizon et on espère vraiment qu'elle est ici pour rester!

Soeur Angèle qui?

(Jamie Oliver)

2 commentaires:

M. a dit…

Tu sais quoi?
Je me suis vraiment fait convaincre par les cuisiniers mâles.
J'ai pas vraiment de raisons....
Je devais juste ne pas être le public cible de soeur angèle ou Distasio, etc.
J'ai commencé avec Bob le Chef et je suis rendu à Faita.
Il y en a une de contente à la maison.
Mais d'après moi, il nous en reste pour maximum 2 ans de ces bombardements. Il y a un trop un buzz pour que ça ne soit pas passagé.

CathIN a dit…

Haha! C'est parce qu'ils ne sont pas juste beaux ces chefs... ils sont bons aussi!

La nouvelle cuisine est meilleure. Plus légère et plus goûteuse que les pâtés de Maman Dion!

C.