mardi 13 octobre 2009

La rumeur arrive en ville



S'il y a un visage que l'on voit dans tous les magazines ces jours-ci (mise à part Coeur de Pirate), c'est celui de Beth Ditto, chanteuse du groupe aux influences pop-punk The Gossip.

Reconnue pour ses luttes pro-féministes, pro-queer, pro-femmes rondes et pour se dénuder (très) souvent sur scène, Ditto ne passe jamais inaperçu.

The Gossip, fondé en 1999 en Arkansas, est probablement plus connu pour sa front woman (qui a déjà posé nue - poils d'aisselles inclus - pour le magazine NME) que pour ses titres.

Depuis, Beth Ditto est apparue dans tous les magzines de l'underground musical, prône le droit des homosexuels et dénonce les campagnes publicitaires mettant en avant-plan des femmes archi-maigres à la Kate Moss.

La pièce la plus connue du groupe est certainement Standing in the way of control, leur premier succès tirée de l'album du même nom sorti en 2006.

Avis aux intéressés : The Gossip est en ville ce soir au National avec la formation Men en première partie.

Lu sur Wikipédia : «Fin mai 2007, Beth Ditto a posé nue à la une du magazine musical hebdomadaire anglais NME, les aisselles velues et la fesse flanquée d'une trace de rouge à lèvres et entourée du slogan « Kiss My Ass ». La chanteuse, icône « king size » en raison d'un physique enveloppé qu'elle assume complètement, en a profité pour mener bataille contre la dictature de la maigreur. Selon elle, les « zero size celebs », les célébrités maigrichonnes comme Victoria Beckham ou Paris Hilton, sont responsables de l'obsession de certaines femmes pour la maigreur.»

1 commentaire:

La Courbe 2.0 a dit…

Longue vie au retour des femmes rondes, depuis le temps que je l'attendais!!!!